« L'économie française a besoin de 10 millions d'immigrés d'ici à 2040 » publiait tonitruante la Tribune dans son premier numéro du printemps (1). Nous lisons ainsi chaque jour rapports et études d'économistes de tout poil nous expliquant que seule une politique de natalité drastique ou une immigration massive pourraient sauver notre système de retraite et notre économie toute entière.

Vers une France de 300 millions d'habitants pour sauver les retraites?Nous ne sommes pas spécialistes en économie, mais en régimes de retraite. Or tout modèle financier qui ne peut survivre que par un recrutement de nouveaux cotisants, c'est à dire en expansion sans fin, est une fuite en avant. Nous avons calculé les besoins démographiques de la France si elle souhaitait conserver son système de retraite dans l'état actuel. Les spécialistes de la Tribune ont vu juste, la France doit accroitre sa population de millions d'habitants. Mais pourquoi ont-ils arrêté leurs projections à 2040?

Car si nous les suivions nous serons 370 millions avant la fin du siècle !

Le système actuel

Le système de retraite par répartition est prépondérant en France (2), les cotisants payent pour les pensionnés (3). Or la population française vieillit (4), si bien que le nombre de pensionnés augmente plus vite que le nombre de cotisants, ce qui à terme entrainera l'effondrement du système.

Deux leviers permettent de rétablir l'équilibre: remanier le système ou... remanier la population.

Le déséquilibre cotisants / pensionnés

On appelle rapport démographique le nombre de cotisants pour un pensionné. On appelle ratio démographique d’équilibre la valeur du rapport démographique en deçà de laquelle le système entre en déficit.

Historique

  • En 1960 le rapport démographique de l'ensemble des régimes est alors de 4,69 (5), c'est-à-dire qu'il y a 4,69 cotisants pour 1 pensionné; le système est largement bénéficiaire.
  • En 1990 le rapport démographique descend à 2,10; le système entre en déficit, le ratio d'équilibre est donc franchi.
  • En 1993 le gouvernement réforme le système (6) pour combler les déficits, principalement en allongeant la durée de cotisation.

Situation en 2010

Avant la réforme des retraites de novembre 2010 (7), les chiffres globaux (8) sont les suivants :

  • Cotisants : 25,3 millions de cotisants (9); 183,5 milliards de cotisations (10)
  • Pensionnés : 15,3 millions de retraités (9); 194,6 milliards de prestations (10)
  • Rapport démographique : 1,65; déficit de 11,1 milliards d’euros (6% de cotisations manquantes)

Pour équilibrer les régimes de retraite de base avec les mêmes taux de cotisations, il aurait fallu avoir 6 % de cotisants supplémentaires (plus de 1,5 millions personnes). Ce nombre permet d'estimer le ratio démographique d’équilibre actuel à environ 1,75 (11).

Rapport démographique cotisants/pensionnés

Aujourd'hui le rapport démographique (1,65) est inférieur au ratio d'équilibre (1,75), d'où le déficit.

Il faut donc soit remanier le système (augmenter le taux de cotisation, augmenter la durée de cotisation, subventionner le déficit, ...) soit faire évoluer la population pour maintenir la proportion des cotisants.

Hypothèse :  le maintien à l’identique de nos régimes de retraites actuels

Dans la suite de l'article, nous nous plaçerons donc dans le cas imaginaire où seule une action sur la population est envisagée.

Maintenir la proportion de cotisants

Nous ne considérerons pas l'éventualité d'une réduction du nombre de pensionnés par leur élimination.
Il ne reste donc que l'augmentation du nombre de cotisants. Cette augmentation peut être obtenue de deux manières:

  • par une politique de natalité
  • par une politique d'immigration

La suite de l'étude ne fera pas de distinction entre les deux types d'augmentation. En effet toute personne qui aura travaillé et cotisé en France, a vocation à prendre sa retraite et percevoir une pension, qu'il soit né en France ou qu'il y ait immigré.

Un système exponentiel

L'espérance de vie augmente mais la durée de cotisation stagne. Chaque année il y a plus de cotisants qui atteignent l'âge de la retraite que de pensionnés qui meurent.

Ainsi lorsque une classe de cotisants bascule chez les pensionnés, il faut non seulement la remplacer par autant de nouveaux cotisants, mais également recruter des cotisants supplémentaires pour accompagner la hausse du nombre de pensionnés.

L'accroissement de la population est donc exponentiel par nature.

Et l'arrivée à la retraite imminente des générations du papy-boom accentuera le phénomène sur les prochaines années.

Projections démographiques

Estimation du nombres de pensionnés en 2030

Supposons une projection au seul horizon 2030 (soit 20 ans). Une telle échéance nous permet de travailler sur une population de retraités quasi certaine, puisque la plupart des « nouveaux cotisants » générés fictivement n’aura pas encore pris sa retraite à cette date.

Selon l'INSEE, à cette échéance, les effectifs de pensionnés devraient passer de 15,3 millions aujourd’hui à pratiquement 21,5 millions :

Pyramide des âges des plus de 60 ans en 2010 et projection pour 2030

Estimation du besoin de cotisants supplémentaires en 2030

21,5 millions pensionnés devront donc se voir financer leurs retraites.
Par une simple règle de trois, pour maintenir un rapport démographique de 1,75, il faudrait alors 37,6 millions de cotisants (avec le même niveau de salaire moyen qu’aujourd’hui) pour financer les retraites de ces pensionnés, soit une croissance de près de 49 % en 20 ans (plus de 2% par an, soit 400 000 cotisants de plus chaque année, après le rattrapage de 1,5 millions de personnes immédiatement nécessaires).

Rapportons maintenant ces chiffres à la population française globale actuelle, pour estimer la population française en 2030.

En 2010, nous avons 25,3 millions de cotisants, pour une population globale des 20-59 ans de 34 millions de personnes. Si le ratio de personnes cotisantes sur la population globale reste à peu près constant dans le temps, la population des 20-59 ans serait, en 2030, de 50,5 millions de personnes. Dans le même esprit, les moins de 20 ans, représentant aujourd’hui 16 millions de personnes, devrait passer à 24 millions de personnes.

Population française en 2030

Récapitulons les chiffres pour chaque groupe d'âge :

  Population (en millions)
2010 2030
< 20 ans 16 24
20-59 ans 34 50,5
>= 60 ans 15 21,5
Total 65 96

La population française globale s'éleverait à 96 millions de personnes, contre 65 millions aujourd’hui…

Soit une augmentation de la population de 47 % (alors que la population française a augmenté de 11% sur les 20 dernières années).

Population française en 2100

En maintenant le système au delà de 2030 et pour subvenir aux besoins toujours croissant en nouveaux cotisants du système, la population française devra atteindre 140 millions de personnes en 2050, 370 millions à la fin du siècle, etc.

Population française en 2100

Espérons que les autres pays du monde n'aient pas la même idée...

Notes

  1. "L'économie française a besoin de 10 millions d'immigrés d'ici à 2040" (21/03/2011)
  2. Tous nos régimes de base et les régimes complémentaires obligatoires fonctionnent sous ce mode de gestion.
  3. Les cotisants sont les travailleurs, les chômeurs, les invalides.
    Les pensionnés sont les retraités et les réversataires.
  4. Le vieillissement démographique est la situation dans laquelle se trouve une société dont l'âge moyen (ou le pourcentage de personnes âgées dans la population) croît. Il est dû à l'allongement de l'espérance de vie et/ou à la diminution de la fécondité.
  5. Le livre blanc des retraites (La documentation française) : 1960:4,69; 1970:3,13; 1980:2,79; 1990:2,10; 1995:2,24; 2010:1,65
  6. Réforme Balladur des retraites de 1993
  7. Loi n° 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites
  8. Chiffres de la retraite de base (hors régimes complémentaires) en répartition en France
  9. 8ème rapport du COR (Conseil d'Orientation des Retraites) d’avril 2010
  10. Loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2011
  11. En supposant que ces 1,5 millions de nouveaux cotisants ont le même salaire moyen que la population réelle
est membre du réseau
page served in 0.021s